[vc_row css=”.vc_custom_1491635361339{padding-top: 80px !important;padding-bottom: 45px !important;}”][vc_column width=”1/2″][vc_single_image image=”1108″ img_size=”full”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text css_animation=”none”]

Les magasins d’informatique qui marchent

Avec le boom du secteur informatique sont nées quelques success stories. De belles histoires qui démontrent qu’il est possible de réussir dans le secteur de l’informatique. Voici un rapide panorama des principaux magasins d’informatique qui marchent.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css_animation=”none”]

La saga Apple

L’entreprise est le symbole de cette réussite des magasins d’informatique. L’histoire a commencé en 1976 dans le garage de son fondateur, le regretté Steve Jobs. L’enseigne a connu une ascension fulgurante dans les années 80, et peut aujourd’hui se targuer d’être la multinationale la plus rentable de l’histoire, avec 18 milliards de dollars de profits réalisés en 2014. Apple a vendu plus d’un milliards d’Iphones (seul la Bible fait mieux au niveau des ventes) et a développé un réseau de 500 magasins (les fameux AppleStore) répartis dans 39 pays.

La réussite de LDLC

Fondé par un l’ingénieur lyonnais Laurent de la Clergerie, l’entreprise LDLC est classée aujourd’hui en 5ème position des groupes de e-commerce et produits informatiques en France. Fort d’un réseau bien implanté sur le territoire (une quarantaine d’unités), l’entreprise continue son développement, notamment sur internet.

La FNAC

L’ancêtre du secteur (l’enseigne a été créée en 1954) a toujours la grande forme. La grande force de la FNAC, c’est son énorme réseau : depuis sa création, 140 magasins ont été ouverts en France, et plus d’une soixantaine à l’étranger (Espagne, Portugal, Qatar, Brésil…)

Les revendeurs de la rue Montgallet à Paris

C’est l’installation de l’enseigne Surcouf en 1995 qui a fait de Montgallet une place forte de l’informatique parisienne. Aujourd’hui, on y retrouve de nombreuses boutiques de revendeurs. Les prix y sont généralement moins chers que dans les grands magasins, même si le catalogue y est plus restreint.

Boulanger

Le groupe originaire du nord a mis du temps à faire son trou dans le secteur, et a du attendre son rachat par le géant Mulliez en 1983 pour se développer un peu partout en France. L’entreprise possède 125 magasins en France, et peut se targuer d’avoir développé sa propre marque, baptisée essential B.

Grosbill

Moins développé mais aussi plus recent, GrosBill est une société qui vend à la fois en ligne et en magasin. Le groupe possède un petit réseau de 21 magasins, essentiellement dans les grandes villes et en région parisienne.

Darty

Véritable concurrent de la FNAC mais surtout de Boulanger, Darty est une entreprise créée en 1957 par trois frères qui ont laissé leur nom au groupe. Avec 260 magasins en France (dont 62 en franchise) l’entreprise possède le réseau le plus développé du secteur.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]